Sous un ordre du jour ordinaire, un signe fort d’ouverture
C'est quelque part un événement en soi : le 26 mars, le Conseil Municipal a accueilli la presse et le public lors de sa première séance. L'ordre du jour a notamment porté sur les délégations d’attributions du conseil municipal au maire, la désignation des délégués dans les syndicats de commune (Syndicat d’Électrification du Centre, Syndicat de la Plaine du Fiumorbu, Syndicat Intercommunal d’Alzitone), la désignation des membres du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), des membres de la Commission d’Appel d’Offres et des membres de l’Office du Tourisme.

Mise en place des commissions extramunicipales
Ces commissions de travail, comme l'ont souhaité les élus, sont ouvertes à tous ceux qui désirent s'investir dans la vie du village, dans le cadre d'un travail associant personnalités, compétences, etc. À ce titre, dès leur constitution, elles ont déjà accueilli en leur sein plusieurs personnes qui, sans faire partie du Conseil Municipal, ont déjà accepté d’apporter leur concours dans le cadre de ce dispositif d’ouverture.

Des innovations dans la définition des commissions de travail
Les éllus ont constitué des commissions de travail dans tous les secteurs clé. On peut cependant remarquer, au delà des commissions que l'on retrouve traditionnellement dans le fonctionnement d'une commune, la création d'une commission chargée des projets, la création d'un office de développement et d'aménagement et la création d'une commission d'intégration à la communauté des communes. La culture, quant à elle, parent pauvre depuis toujours, est enfin rehaussée au rang des préoccupations de premier plan.

Une attention portée aux dossiers prioritaires
Les élus ont terminé la séance par les dossiers qui feront l'objet d'une attention particulière dès les prochains jours, à savoir la question du traitement et du drainage des eaux pluviales, l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme (PLU), les problèmes de voirie.